Reçu le 17/10/2020, de S. B. via Bois-cambre.brussels

Le Chalet Robinson qui était un endroit paradisiaque pour aller dîner est devenu difficile d'accès, il faut marcher longtemps avant de l'atteindre alors qu'auparavant on pouvait se garer à deux pas en bordure du lac. S'il avait plu nous aurions annulé notre réservation.

Ses alentours sont devenues dangereux à sa sortie dès qu'il fait sombre.

Nous sommes allés y dîner une petite dizaine  l'autre soir et en sortant il n'y avait personne, aucune voitures, plus aucun passage. Nous étions tous garés à des endroits différents, car le petit parking sur l'avenue Diane était plein en arrivant, donc sur l'avenue Franklin Roosevelt et chaussée de Waterloo. Il a fallu marcher longtemps dans des allées sombres où il était facile de se faire attaquer et personne en vue pour nous défendre. Ce fut une fin de soirée désagréable et effrayante nous n'y retournerons plus dîner. Il n'y avait d'ailleurs que trois tables occupées !

Plus personne dans le bois dès qu'il fait sombre car sans le passage des voitures c'est dangereux. Donc plus personne du tout alors que les voitures pourraient profiter du passage, à toutes heures de la soirée et de la nuit, de cet endroit déserté à la nuit tombée. Le Chalet Robinson un si bel endroit unique déserté car devenu trop dangereux. Il aura du mal à tenir.

Quel manque de réflexion!

Quel manque de connaissances en urbanisme, en flux des populations, en sécurité des villes, et des voitures tant décriées qui par leur passage amènent la vie.

Renvoyez ces amateurs décisionnels qui par leurs utopies idéalistes n'amènent que tristesse, chaos et aliénation sociale.

S. B.

Nous rejoindre

Pour être régulièrement tenu(e) au courant de l'avancement de la situation, ainsi que de toutes nos actions!

Chargement