Reçu le 17/10/2020, de D. T. via Info@bois-cambre.brussels

Citoyen(ne) habitant la commune de 1180 Uccle

Très chers représentants politiques,

Je suis un jeune Bruxellois de 24 ans vivant à Uccle depuis sa petite enfance et qui déplore âprement la gestion de la mobilité à Bruxelles.

Je vous contacte suite au projet de mobilité pour notre belle ville de Bruxelles, la zone 30 généralisée, le manque de concertation citoyenne, la gestion des pistes cyclable, l'intégration de la mobilité douce, et en particulier la fermeture du bois de la cambre aux voitures en journée, en semaine.

Je vais rester très bref et aller directement au nœud du problème. S'il vous plaît, ne tuez pas Bruxelles.

Depuis 20 ans, cette ville meurt à petit feu. Les décisions politiques, principalement socialistes et écolo, n'ont fait qu'appauvrir notre magnifique capitale.

La fermeture du bois est clairement un magnifique exemple du manque de concertation citoyenne et du peu de vision économique que vous avez.

Les gens qui autrefois rapportaient de l'argent à notre Belle Ville de Bruxelles, et investissaient dans son essor et sa renommée sont en train de la quitter pour ses banlieues. 

Depuis 20 ans vous faites tout pour que les habitants n'aient plus envie d'avoir confiance en leur Ville. 

Pour ma part, je trouve toutes les mesures qui concernent la mobilité dans Bruxelles complètement abjectes, arbitraires et unilatérales. 

Je vis à Uccle depuis quasiment 24 années et la situation n'a jamais été aussi catastrophique. 

Ne parlons même pas du fait qu'il est abject que la gestion du bois soit encore accordée à la ville de Bruxelles.

Je vais être honnête avec vous, si la situation reste en état, je vais probablement quitter cette ville qui est tellement chère à mon cœur.

Je vous félicite d'avoir tout gâché.

Un jeune Bruxellois triste de voir sa ville se consumer et de ne pouvoir rien faire.

D. T.

Nous rejoindre

Pour être régulièrement tenu(e) au courant de l'avancement de la situation, ainsi que de toutes nos actions!

Chargement