Reçu le 18/10/2020, de E. D. via Info@bois-cambre.brussels

Je m’appelle ********* domicilié ********* à Ixelles.

Permettez moi de questionner très positivement Monsieur le bourgmestre Philippe Close au sujet de son choix politique de fermer le bois de la Cambre à la circulation.

L’on sait qu’un bourgmestre prend, en toute logique et dans notre système politique, des décisions en faveur des intérêts de ses administrés.

Si il s’agit d’enjeux de niveau régional, c’est le président de la Région et ses ministres qui le font.

Dans le cas qui nous occupe il semble que le bourgmestre Close ait pris seul une décision qui va largement au delà des intérêts de ses administrés bruxellois, (même si l’on comprend qu’il y a aussi des bruxellois qui aiment se promener au bois de la Cambre), et qui dépasse même les intérêts de la région dans la mesure ou ce sont des navetteurs et usagers des voies de circulation concernées résidants à l’extérieur de la Région qui seront impactés.

Une telle décision prise sans réelle concertation me  parait contestable dans la forme comme dans le fond même si Mr. Close l’explique par ses préoccupations environnementales. Il faut donc l’annuler au plus vite car c’est inadmissible (et même disons le un peu lâche) de laisser les autres communes (Uccle, Ixelles, St Gilles, Watermael-Boitsfort) se débrouiller avec les conséquences de cette mesure sur leur populations, une fois la situation revenue à la normale.

Bruxelles ville nous dit qu’elle a mis l’application de sa décision à l’étude et effectue des « comptages » pour voir quel est l’impact de sa décision. Nul n’ignore qu’on est en période de pandémie et que cela réduit fortement mais temporairement la circulation en ville et dans ses accès. Il y a donc une certaine malice dans cette argumentation.

Soyons sérieux: il y a assez d’espace dans le bois de la Cambre pour maintenir la cohabitation des piétons avec les voitures tel que cela existe actuellement, pour le plus grand bien des promeneurs de la Région Bruxelles Capitale.

Persister dans cette erreur ( malgré l’apparent et interpellant soutien de Rudy Vervoort, président ( PS) de la Région ) constituerait de la mauvaise foi politicienne qui éclairerait d’un jour nouveau l’image plutôt positive que nous donnait jusqu’ici Monsieur le bourgmestre Close.

E. D.

Nous rejoindre

Pour être régulièrement tenu(e) au courant de l'avancement de la situation, ainsi que de toutes nos actions!

Chargement